Les marchés de Nöel de Barcelone

Marché de Noël de Santa Lucía


Le marché de Noël de Santa Lucía, le plus typique de Barcelone, et l’un des plus vieux marchés de Noël d’Espagne. Situé devant la cathédrale, au cœur du quartier gothique, il ouvre ses portes de fin novembre au 23 décembre et abrite plus de 200 stands d’artisanat d’articles de Noëls : santons, crèches, guirlandes, illuminations et sapins mais aussi quelques curiosité typiquement Catalanes…

Maintenant l’offre est plus diversifiée mais les stands les plus nombreux sont ceux qui vendent des santons et des crèches ainsi que des éléments de paysages sophistiqués : maisons, arbres et décorations qui permettent de construire les célèbres crèches méditerranéennes qui peuvent occuper une surface de plusieurs mètres carrés.

Marche Noel Barcelone Creches

Mais à part de magnifiques santons, certains constituant de véritables œuvres d’arts, on peut aussi en apprendre plus sur certaines péculiarités des traditions catalanes.

Le "Tío de Nadal" (tronc de Noël)


Le "tío" est un tronc qui tient debout grâce à deux petites pattes en bois, sur une de ses extrémités une tête sympathique est peinte avec souvent un petit nez en bois, et le tout est affublé d’un béret rouge typiquement catalan.
Son origine remonte à une ancienne tradition de Noël : à l’origine dans les foyers pauvres il s’agissait d'un morceau de tronc alimentant le feu de cheminée, et son cadeau était la chaleur qu'il apportait à la maison.
De nos jours, à partir du 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception, les enfants doivent nourrir leur tío chaque soir, le recouvrant ensuite avec un drap rouge pour qu'il n'ait pas froid.
Le jour de Noël, ou la veille, selon la tradition familiale, on lui commande de « chier » (littéralement) des cadeaux. Pour l’aider à chier (ce qui est bien le terme employé dans les chansons), les enfants lui donnent des coups de bâton tout en chantant des comptines populaires.
Le "tío" ne donne pas de gros cadeaux, ceux-là sont apportés plus tard par les trois rois mages. Il donne des objets de petite taille, généralement des bonbons, des noix et des tourons, que les parents ont caché sous la couverture qui le recouvre et qui sont dévoilés une fois qu’il a été dûment tabassé.

Marche Noel Barcelone Tio

Le "Caganer" (littéralement le chieur)


En plus de Jésus, Marie et Joseph la tradition Catalane veut que l’on ajoute à la crèche un personnage unique : le "caganer", littéralement le chieur. A l’écart, dans un coin discret de la crèche ce santon vide ses tripes.
Son origine s'est perdue dans la nuit des temps. Plus personne ne sait quand et où ce personnage est apparu pour la première fois. À l'origine, c’était un paysan affublé du bêret rouge traditionnel Catalan appelé la barretina.
Converti en une mode, vous pouvez trouver des stands dédiés exclusivement à la vente de "caganers" avec des représentations de tous les corps de métier et personnages célèbres du sport, de la politique ou des séries télévisées d'actualité.

Marche Noel Barcelone Caganers

Le charbon et les colombins


Une tradition commune à toute l’Europe veut que les enfants qui ne se sont pas bien conduits reçoivent du charbon au lieu des cadeaux. L’origine de cette tradition parait s’expliquer par le fait que le père Noel n’ayant pas prévu de cadeau pour cet enfant lui laisse ce qu’il trouve en descendant dans la cheminée : un morceau de suie ou de charbon.
Pour les enfants le message est clair : il faut faire des efforts pour recevoir des cadeaux l’année suivante.
Sur le marché de Noël on peut trouver des sacs de « charbon » contenant des bonbons noirs à base de sucreries.
Les Catalan, toujours assez scatologiques, lui ont rajouté la crotte, en sucre ou en chocolat, parfaitement imitée et souvent présentée dans un petit pot de chambre.
Vous pourrez trouver ces cadeaux surprenants dans de nombreux stands.

Marche Noel Barcelone Crottes

-> Plus d'information sur le site web du marché de Santa Lucia

-> Site web de vente de "caganers"

-> Les meilleures visites guidées de Barcelone…